Alimentation durable

Un tiers de la pollution causée par l’humain est due à son alimentation, notamment aux produits d’origine animale. Au printemps 2014, Sentience a donc lancé pour la première fois une initiative populaire visant à ancrer les plats végétaliens au menu des cantines à Bâle. L’objectif était de faire en sorte qu’au moins un plat végétalien soit proposé chaque jour. En outre, les cuisiniers·ères et les étudiant·e·s devaient être sensibilisé·e·s à l’alimentation végétalienne. Cette initiative a été suivie d’autres initiatives et postulats similaires à Zurich, Lucerne et Berne.

Bâle ( Rejetée )

Notre première initiative populaire, qui appelait à la promotion de la cuisine végétale dans les espaces publics, a obtenu plus de 30 % d’approbation à Bâle. Malgré le rejet, ce résultat démontre aux restaurants et cantines que de nombreux·euses habitant·e·s de Bâle souhaitent davantage d’options végétaliennes dans les espaces publics.

Zurich ( Contre-projet adopté )

Avec une grande majorité de 60 %, la population de la ville de Zurich a accepté le contre-projet à l’initiative proposé par le conseil municipal. La promotion d’une alimentation respectueuse de l’environnement et la sensibilisation de la population à l’influence de l’alimentation sur le climat ont ainsi été inscrites dans le règlement municipal.

Lucerne ( Contre-projet adopté )

En 48 heures, nous avons recueilli 1000 signatures à Lucerne pour des options végétaliennes dans toutes les cantines publiques. Le contre-projet du conseil municipal, en faveur duquel nous avons retiré l’initiative, a été accepté avec un peu moins de 60 % des voix.

Berne ( Postulat adopté )

Des politicien·ne·s de différents partis ainsi que Sentience ont élaboré ensemble un postulat dans le but de promouvoir l’introduction d’options végétaliennes dans les cantines publiques. Après avoir été soumis au parlement de la ville de Berne, le postulat pour une alimentation durable et équitable a été adopté en octobre 2016.