Halte aux rodenticides : protégeons les rats des souffrances inutiles

Chaque année en Suisse, entre 500’000 et 1.5 millions de rats sont touchés par l’utilisation de rodenticides. Ces produits chimiques sont censés contrôler les populations de rats. Or, il existe trop peu de preuves de l’efficacité de ces méthodes ; et ces dernières peuvent même être contre-productives. Bien que la gestion démographique des rats urbains soit utile, voire socialement souhaitable, l’extermination douloureuse de milliers d’individus n’est une pratique ni durable, ni efficace afin d’y parvenir.

Les rodenticides anticoagulants empêchent la coagulation du sang, et les rats touchés subissent une mort douloureuse durant plusieurs jours. Mourants, les rats souffrent dans …

… la rue ; ils convulsent, ils tremblent et du sang leur sort de la bouche et du museau. Les rats ne sont pas les seuls touchés par les rodenticides. Ces substances nuisent à la faune sauvage, notamment aux oiseaux, aux renards, aux poissons, et même aux animaux de compagnie tels que les chiens ou les chats. Cela ne s’arrête pas là, les rodenticides peuvent également avoir des conséquences involontaires graves pour les humains, et en particulier pour les jeunes enfants.

La souffrance des rats attire peu d’attention, et les douleurs qu’ils endurent ne sont pas du tout abordées dans le débat public. Le discours d’usage, selon lequel les rats représentent un danger pour la santé humaine, repose avant tout sur des préjugés et des hypothèses dépassées. Compte tenu de leur intelligence et de leur nature sociale, la façon dont nous traitons les rats est plus qu’injuste. Chez Sentience, nous sommes convaincus qu’il existe des manières plus respectueuses de cohabiter. C’est pourquoi nous revendiquons la réévaluation des méthodes de gestion des populations de rats.

Aidez-nous en signant notre pétition dès aujourd’hui, et devenez la voix des résidents invisibles de nos villes.

3 300sur 4 000 signatures
Petra Z.il y a 39 minutes
Adrian Thomas L.il y a 2 heures
Anne L.il y a 2 heures
Anita K.il y a 2 heures
Jeanette F.il y a 3 heures
Anna V.il y a 3 heures
J’aide les rats
En l'envoyant, vous confirmez avoir lu notre déclaration de protection des données.

Demandes

1

Élaboration d’un plan de sortie pour remplacer les rodenticides par des méthodes de gestion démographique plus éthiques et respectueuses des rats

2

Sensibilisation aux mesures et méthodes de prévention des surpopulations de rats

3

Restrictions sur la vente et l’utilisation de cartouches de fumée ou de gaz, tuant les rats par asphyxie et d’autres souffrances

4

Interdiction de la vente et de l’utilisation de rodenticides anticoagulants, provoquant une mort douloureuse par hémorragie interne chez les rats

5

Interdiction de la vente et de l’utilisation de rodenticides contenant du phosphure de zinc, molécule qui engendre des difficultés respiratoires, des convulsions, des faiblesses circulatoires, des douleurs abdominales et des vomissements sanglants chez les rats

Organisations de soutien

Point de départ

Les rats sont des êtres sentients ; ils ressentent la douleur, la souffrance, le regret, mais aussi du plaisir, de la joie, de l’empathie, ils sont même capables de rire ! Les rats rient lorsqu’on les chatouille ! Ces rongeurs montrent des signes de structures sociales complexes – avec des hiérarchies entre les rats juvéniles et les adultes. Malgré l’abondance de preuves scientifiques attestant de l’intelligence des rats, ces animaux continuent d’être soumis à d’importantes souffrances quotidiennes. Leur dignité est bafouée, et ils ne bénéficient pas de la protection juridique accordée à d’autres vertébrés.

Les inquiétudes liées à la santé publique et …

… aux risques de dommages aux infrastructures, associées aux préjugés contre les rats, incitent les gouvernements et les municipalités à lancer des campagnes d’extermination à grande échelle dans le but de contrôler les populations de rongeurs. Ces mesures reposent largement, sinon uniquement, sur l’utilisation de rodenticides. Pourtant, les rodenticides s’avèrent souvent inefficaces en raison de divers facteurs : les rats peuvent développer une résistance à des molécules spécifiques au fil du temps, des doses inadéquates peuvent entraîner des souffrances sans décès. De plus, les tendances néo-phobiques des rats peuvent les rendre réfractaires au risque : ils évitent alors de consommer des rodenticides et de s’approcher des pièges. Lorsqu’ils sont ingérés, les rodenticides imposent une mort lente et douloureuse pour les rats, caractérisée par des hémorragies internes, une insuffisance respiratoire, ainsi que d’atroces douleurs abdominales, articulaires et musculaires. La combinaison de ces éléments soulève des questions éthiques considérables.

Bien que le contrôle (éthique) des populations de rats puisse être utile, voire socialement souhaitable, nous avons la responsabilité de veiller à ce que les interventions soient non seulement efficaces à long terme, mais aussi le plus indolore possible pour les rats. Chez Sentience, nous sommes fermement convaincus que la souffrance inutile des rats doit être évitée. C’est pourquoi nous exigeons l’élaboration d’un plan de sortie pour remplacer les rodenticides par des méthodes de gestion démographique plus éthiques et respectueuses des rats.

Problématiques

Les rodenticides présentent des risques environnementaux majeurs, notamment en raison de leur dégradation très lente, et ils ont des conséquences involontaires pour des espèces non ciblées. Ces produits représentent une menace pour la santé publique des humains et de leurs animaux domestiques en cas d’exposition directe (ingestion accidentelle, inhalation ou contact cutané), et peuvent causer d’immenses souffrances – notamment des douleurs abdominales, articulaires et musculaires, ainsi que des difficultés respiratoires. Sur le plan éthique, l’utilisation répandue des rodenticides, ainsi que la préoccupation minime – voire inexistante – pour les souffrances qu’ils causent chez les rats, sont alarmantes.

La façon selon laquelle les villes sont construites nous fait souvent croire qu’il y a une séparation nette entre la nature et la vie urbaine. Or, la présence de rats, de pigeons, et d’autres animaux non-humains qui se sont adaptés à l’habitat urbain au fil du temps, dément cette illusion. Les rats jouent divers rôles dans les écosystèmes urbains ; notamment en consommant et recyclant nos déchets, ou encore en dispersant des graines lorsqu’ils traversent les espaces verts urbains. En apprenant davantage sur les besoins des rats, et en comprenant comment cohabiter au mieux avec eux, nous pouvons identifier de meilleures méthodes de gestion démographique des rats.

Solutions

Il existe des alternatives aux rodenticides et autres pièges cruels, qui se sont avérés efficaces pour gérer les populations de rongeurs. Le contrôle de la fertilité par des contraceptifs en est une. La « gestion intégrée des vermines » (“Integrated Pest Management” (IPM) en anglais) est également une avenue prometteuse. Cette méthode holistique implique diverses stratégies, y compris une gestion adéquate des déchets, l’élimination des approvisionnements alimentaires et des abris, ainsi que l’exclusion et la relocalisation des rats. Ensemble, ces méthodes ont le potentiel de garder les populations de rats sous contrôle et de contribuer à une coexistence plus pacifique entre les humains et les rongeurs en ville.

Individuellement, signez notre pétition dès aujourd’hui, et aidez-nous à promouvoir le discours politique sur l’utilisation des rodenticides et sur la gestion démographique des rats de manière plus générale. Une seule signature peut sembler anodine, mais une pétition bien soutenue sert de démonstration puissante de votre préoccupation et de votre engagement envers la protection des rats urbains.

Signez notre pétition maintenant et devenez un fervent défenseur des rats !

… Unterschlupfmöglichkeiten sowie die Umsiedlung von Nagern. In Kombination haben diese Methoden das Potenzial, zu einer friedlicheren Koexistenz zwischen Menschen und Nagetieren in Städten beizutragen.

Als individueller Beitrag können Sie noch heute unsere Petition unterzeichnen und uns dabei unterstützen, den politischen Diskurs über die Verwendung von Rodentiziden und den allgemeinen Umgang mit Ratten zu fördern.  Eine einzelne Unterschrift mag sich nicht nach viel anfühlen, aber eine breit abgestützte Petition ist ein eindrucksvoller Beweis für Ihre Sorge und Ihr Engagement für das Wohlergehen städtischer Ratten.

Unterzeichnen Sie jetzt unsere Petition und setzen Sie Ihre Stimme für die Ratten ein.

Kampagne Unsichtbare Tiere

Cette pétition fait partie de la campagne «Animaux Invisibles»

La campagne “Animaux Invisibles” est née de la compréhension que les intérêts et les besoins des pigeons, des rats, des abeilles et des poissons reçoivent trop peu, voire aucune, attention – tant sur le plan politique que social.

L’objectif de la campagne est de mettre en lumière la souffrance qu’endure ces animaux au quotidien. En effet, chez Sentience, nous sommes fermement convaincus que même de légères modifications du cadre politique peuvent avoir un impact positif majeur – tant pour les animaux que pour l’environnement et la santé publique.

Ensemble, nous pouvons rendre visible la souffrance des animaux “invisibles” et participer à ce que leurs intérêts bénéficient d’une plus forte considération politique aujourd’hui, et à l’avenir. Tout commence avec votre signature.