SOS Poissons : changeons le cours de l’aquaculture

Au cours des dernières décennies, l’aquaculture a pris de plus en plus d’ampleur. En 2021, la Suisse a « produit » un total de 3’850 tonnes de poissons, dont 2’364 tonnes provenaient tout droit de l’aquaculture. Cela représente environ 5 millions d’animaux par an. Le fait même que nous comptions les poissons en tonnes, et non en nombre d’individus, illustre l’objectif purement économique de l’industrie aquacole. En réalité, derrière ces chiffres se cachent des êtres sentients étant exposés à de grandes souffrances dans les bassins d’aquaculture.

La législation actuelle ne répond pas aux besoins des différentes espèces de poissons. Elle vise simplement à prévenir les maladies et …

… les décès, en prescrivant donc uniquement les mesures les plus nécessaires. Cependant, le bien-être des poissons et leur élevage dans des conditions appropriées vont bien au-delà de la simple survie. Par exemple, les truites vivant en eaux naturelles se déplacent dans des courants d’eau différents selon leurs besoins, et elles apprécient les lits de gravier variés. Malheureusement, l’industrie aquacole actuelle ne tient absolument pas compte de ces éléments avec ses canaux courants en béton.

Les études scientifiques témoignent non seulement de la capacité des poissons à ressentir la douleur, mais démontrent également que les poissons possèdent un large éventail de capacités cognitives, comprenant l’altruisme, ainsi qu’un sentiment de plaisir qui se manifeste lorsqu’ils jouent. Chez Sentience, nous sommes convaincus qu’il est moralement indispensable de s’engager pour le bien-être de ces animaux. À travers notre campagne, nous demandons le renforcement de la protection juridique des poissons, ainsi que l’amélioration des conditions d’élevage dans l’aquaculture. 

Soutenez-nous en signant notre pétition dès aujourd’hui, et devenez la voix des poissons dans l’aquaculture.

3 152sur 4 000 signatures
Corinne W.il y a 5 minutes
RUTH R.il y a 32 minutes
Blanca H.il y a 37 minutes
Petra Z.il y a 1 heure
Adrian Thomas L.il y a 2 heures
Anne L.il y a 2 heures
J’aide les poissons
En l'envoyant, vous confirmez avoir lu notre déclaration de protection des données.

Demandes

1

Extension de la protection légale des poissons en aquaculture

2

Autorisation de détention uniquement pour les espèces jugées adaptées à l'élevage sur la base de données scientifiques

3

Améliorations générales des pratiques en aquaculture (par exemple, structuration des bassins avec des éléments favorisant le comportement naturel des poissons)

4

Obligation d’enregistrement des données de détention pertinentes et de leur contrôle par l’État (par exemple, taux de mortalité, densité de population et qualité de l’eau)

5

Moratoire sur la construction d’élevages industriels de saumons

Organisations

En collaboration avec fair-fish

Organisations de soutien

Point de départ

Nombreuses des capacités cognitives et de perception des poissons correspondent souvent à, voire dépassent, celles d’autres vertébrés. La plupart des animaux aquatiques ressentent la douleur. Au-delà de ce fait, les poissons montrent également des signes de coopération et d’altruisme, ainsi qu’une capacité à éprouver du plaisir, notamment à travers des comportements de jeu. Compte tenu des preuves grandissantes de la sentience des poissons, nous estimons qu’ils doivent bénéficier du même niveau de protection que les autres vertébrés.

L’aquaculture, telle qu’elle est actuellement pratiquée de manière industrielle, est moralement très discutable. Malgré les preuves scientifiques de l’intelligence des poissons, ils demeurent privés de …

… la protection juridique qu’ils méritent. Par exemple, le comportement naturel des saumons est grandement restreint dans les installations industrielles. Dans la nature, ils parcourent des centaines de kilomètres et passent d’un milieu d’eau douce à l’eau de mer. En élevage, cette transition est contrôlée de manière artificielle et fortement raccourcie – ce qui peut entraîner la mort des poissons.

Chez Sentience, nous sommes convaincus que notre société a le devoir moral de donner plus de poids aux intérêts des animaux non-humains. C’est pourquoi, à travers notre pétition, nous demandons une amélioration de la protection juridique des poissons, ainsi que de meilleures conditions d’élevage en aquaculture.

Problématiques

La législation suisse accorde beaucoup trop peu d’importance au bien-être des poissons. Le sandre et la perche, dont l’élevage connaît un essor important en Suisse, ne sont même pas pris en compte dans la législation. De nombreuses espèces de poissons, comme le saumon, sont élevées alors qu’elles ne sont pas adaptées à l’élevage. En outre, il n’existe pas de réglementation adéquate en Suisse en faveur d’un élevage respectueux des animaux en aquaculture : il n’y a toujours aucune exigence en matière de systèmes d’élevage, comme c’est le cas pour tous les autres animaux dits « de rente » en Suisse.

Pour détenir des poissons, une autorisation est certes nécessaire, mais …

… même des personnes totalement inexpérimentées peuvent construire une installation et attendre de voir par la suite si le système fonctionne ; et le bien-être des poissons n’est absolument pas une priorité. Même lorsque l’installation est en fonctionnement, les contrôles officiels sont insuffisants. En ce qui concerne le bien-être des poissons, les conditions d’élevage dans l’aquaculture soulèvent de sérieuses préoccupations éthiques. Tout est conçu pour maximiser la production, ce qui soumet les poissons à un stress et une souffrance considérables.

Il est urgent d’étendre la protection légale des poissons en aquaculture. Il est crucial d’agir aujourd’hui, surtout lors de la construction de nouveaux élevages de saumons. C’est pourquoi nous demandons à la politique d’imposer des règles plus strictes pour la construction et l’entretien de nouvelles installations.

Solutions

Chez Sentience, nous avons identifié des possibilités d’amélioration urgentes en ce qui concerne le bien-être des poissons dans l’aquaculture. Premièrement, seul l’élevage des poissons adaptés devrait être autorisé. Deuxièmement, les conditions de détention doivent être considérablement améliorées. Troisièmement, les élevages doivent être mieux contrôlés par des professionnels.

VOUS, les consommateurs, faites également partie de la solution. Une contribution importante à l’amélioration du bien-être animal dans l’aquaculture passe également par l’achat d’alternatives végétales aux poissons, ou à faire consciemment l’impasse sur le poisson provenant de productions problématiques. En signant notre pétition, vous contribuez également à améliorer la situation. Une simple signature peut sembler anodine, mais une pétition bien soutenue sert de démonstration puissante de votre préoccupation et de votre engagement en faveur de la protection des poissons.

Signez notre pétition dès maintenant, et aidez-nous à protéger les poissons.

Kampagne Unsichtbare Tiere

Cette pétition fait partie de la campagne «Animaux Invisibles»

La campagne “Animaux Invisibles” est née de la compréhension que les intérêts et les besoins des pigeons, des rats, des abeilles et des poissons reçoivent trop peu, voire aucune, attention – tant sur le plan politique que social.

L’objectif de la campagne est de mettre en lumière la souffrance qu’endure ces animaux au quotidien. En effet, chez Sentience, nous sommes fermement convaincus que même de légères modifications du cadre politique peuvent avoir un impact positif majeur – tant pour les animaux que pour l’environnement et la santé publique.

Ensemble, nous pouvons rendre visible la souffrance des animaux “invisibles” et participer à ce que leurs intérêts bénéficient d’une plus forte considération politique aujourd’hui, et à l’avenir. Tout commence avec votre signature.